Dans ce long couloir sombre, ma silhouette se confond avec l’ombre.

Une silhouette légère et élancée, en suspension. Seul, dans le grand et long couloir, sortant de l’ombre mon visage avance vers la lumière.

Le regard fixe, illuminé montre une part calme, paisible de moi-même, la part d’ombre, elle, ne montre aucune émotion.

Les lignes métalliques qui dessinent le couloir,  encadrent mon corps figé faisant ressortir ma personnalité timide et inexpressive.

Cependant sous cet air éloigné, je suis curieux du monde, j’aime comprendre les choses étranges, inexplicables comme le paranormal car j’aime écouter des histoires et voir si elles sont réelles ou imaginaires.                                                     JOAO